Résidence curatoriale

31.05.22 – 01.07.22

Artistes en résidence, Clermont-Ferrand
Période de résidence : 1 mois entre octobre 2022 et mars 2023

Date limite de candidature : 1 juillet 2022 23h59 heure française

Créée en 2011 à Clermont-Ferrand, Artistes en résidence (A·R) est une association qui soutient la création contemporaine par la mise en place de résidences à destination d’artistes, chercheur·ses et commissaires et/ou critiques d’art en art contemporain. Elle œuvre pour la mobilité artistique, la circulation des idées et la mise en commun des savoirs et savoir-faire par le développement d’un vaste réseau de partenaires locaux, nationaux et internationaux.

Les résidences d’A·R sont pensées comme des temps entièrement dédiés à la recherche et à l’expérimentation, sans obligation de rendu final. Cette orientation entend accorder aux artistes, commissaires et/ou critiques d’art du temps pour des recherches qualitatives et approfondies, favoriser une réelle immersion dans le territoire et permettre tous les tâtonnements, détours et remises en question critiques nécessaires au développement des pratiques artistiques.

Le programme de résidence curatoriale a pour but d’accueillir à Clermont-Ferrand un·e commissaire et/ou critique d’art sans limite d’âge ou de nationalité entre octobre 2022 et mars 2023. Il ou elle a la liberté d’organiser son temps de travail soit en deux périodes de 2 semaines, soit sur 1 mois consécutif, en fonction de la disponibilité et des envies du·de la commissaire et/ou critique d’art. Cette flexibilité dans l’organisation de la résidence entend répondre aux réalités socio-professionnelles variées des commissaires et/ou critiques d’art, en rendant compatible un temps de réflexion, de recherche et de rencontre avec la scène artistique locale, avec les obligations professionnelles et/ou familiales des résident·es.

La résidence curatoriale est envisagée à la fois comme une résidence de recherche mais aussi de rencontres et de mise en relation avec les acteurs et actrices du territoire. Le·a candidat·e s'engage donc à être disponible pour rencontrer et dialoguer avec la scène locale tout en étant libre d’utiliser son temps de résidence pour développer ses sujets de recherche.
Afin de faciliter les échanges avec la scène artistique locale, il est fortement conseillé de parler le français ou l’anglais. Il est toutefois précisé qu’une majeure partie des artistes et professionnel·les de l’art clermontois sont francophones.

LA RÉSIDENCE COMPREND :

  • Rémunération :
    Le·la commissaire d’exposition et/ou critique d’art dispose d’une bourse de résidence de 1500 euros.

  • Déplacements :
    Les frais de déplacement sont pris en charge à hauteur de 400 euros maximum. Les éventuels frais de visa sont à la charge des commissaires et/ou critiques. Une lettre d'invitation peut être fournie par A·R pour appuyer la demande de visa.

  • Logement :
    Le·a commissaire et/ou critique d’art dispose d’une chambre privée dans un appartement entièrement équipé de trois chambres - avec salle de bain, cuisine ainsi qu'un jardin - partagé avec d’autres résident·es.

  • Espace de travail :
    D'un espace de travail dédié avec bureau et connexion internet. Il est situé dans les locaux d'Artistes en résidence dans le complexe pluridisciplinaire La Diode, partagé, entre autres, avec Les Ateliers, association qui gère 17 ateliers d'artistes locaux·ales sur place.
    Le·a commissaire et/ou critique d’art sélectionné·e aura accès à la salle informatique avec ordinateur et imprimante/scanner A3…).

  • Accompagnement :
    Favorisant les rencontres et les échanges, l'équipe d'A·R offre un accompagnement au/à la commissaire et/ou critique et le·a met en lien avec des artistes, des professionnel·les de l'art, des chercheur·ses, ou toute autre personne pouvant contribuer au développement de leur pratique.

  • Présentation publique :
    Le·a commissaire et/ou critique d’art peut, si il ou elle le souhaite, organiser ou participer à un événement public au cours duquel il ou elle peut présenter ses projets ou recherches. Le·a commissaire et/ou critique d’art n’a aucune obligation de présenter publiquement son travail si il ou elle ne le souhaite pas. Le·a commissaire et/ou critique d’art bénéficie d'une rémunération supplémentaire de 150 euros dans la limite d’un événement public pendant sa résidence.

POUR CANDIDATER, LES COMMISSAIRES OU CRITIQUES DOIVENT ENVOYER :

  • Le formulaire de candidature, accessible en bas de cette page.

  • Un bref texte présentant leur démarche curatoriale et critique générale et les enjeux de leur recherche ;

  • Un CV/biographie/expographie détaillé présentant notamment les projets développés en tant que critique d’art et/ou commissaire d’exposition ;

  • Une lettre de motivation spécifique à la résidence curatoriale.
    Note : Il n’est pas attendu des commissaires et/ou critiques d’art d’esquisser un projet spécifique pour la résidence, mais de préciser leur besoin et/ou leur intérêt pour le programme de résidence curatoriale, ou pour une résidence curatoriale en général. Il est précisé que le programme de résidence curatoriale est une résidence de recherche sans obligation de rendu final. Dans leur note d'intention, les commissaires et/ou critiques d’art peuvent mettre en évidence leurs recherches en cours, leurs attentes quant à la manière dont la résidence élargira leur corpus de travail et/ou développer leur réseau professionnel, leur besoin d'un temps de travail rémunéré, leur lien ou leur intérêt pour le territoire, ou toute autre raison qui explicite leur envie de postuler.

Les candidatures peuvent être rédigées en français ou en anglais.

La date limite de candidature est le 1 juillet 2022 à 23h59 (heure française).

Le comité de sélection est composé des co-coordinateur·ices d'A·R, d'artistes et de professionnel·les locaux·ales de l'art.

Le résultat sera communiqué fin juillet par mail.

Pour toutes autres questions : candidatures.curatoriale@artistesenresidence.fr

formulaire de candidature